Deux grands matchs signés Pablo

Pablo Andujar, 33 ans, a déjà vécu quelques grands moments sur le court. Retour sur deux rencontres marquantes...

Andujar en deux dates

Si vous l’ignorez encore, Pablo Andujar sera présent à l’Open Sopra Steria 2019. Au cours de sa carrière, le terrien a su s’imposer à l’issue de matchs difficiles et s’incliner dignement dans des défaites inoubliables. Rafael Nadal, Kei Nishikori… Pablo s’est vu affronter des joueurs de prestige. Sur terre battue oblige, on remonte le temps : une victoire et une défaite qui ont marqué sa carrière.

10.05.2013 : challenge accepté face à Kei Nishikori

C’est sur la terre battue du Masters 1000 de Madrid que Pablo Andujar, alors 113ème mondial, crée la surprise générale. En s’imposant face au 11ème mondial Marin Cilic, puis face à John Isner… avant de défier Kei Nishikori. Le Japonais est 16ème au classement ATP. Mieux, récemment vainqueur de l’ATP 500 de Memphis, il a souvent montré de belles qualités sur l’ocre… Un challenge de taille pour Pablo qui, en cas de victoire, se verrait accéder au dernier carré contre Rafael Nadal. A l’image de ses précédents matchs, Andujar réalise une belle performance et dispose du Japonais en moins deux heures de jeu, 6-3 7-5. « J’ai très bien joué. Il a fait pas mal d’erreurs au début du second set et j’ai réussi à le pousser dans ses retranchements pour l’emporter », résume Pablo à l’issue du match. Bénéficiaire d’une wild card, l’Espagnol réalise l’une de ses meilleures prestations sur la terre de Madrid. « C’est une belle récompense de tous les efforts que j’ai faits. »

22.02.2014 : Rio ne répond plus

Sur terre, on a tous un champion en tête. Lorsque Pablo Andujar se défait aisément de l’Espagnol Tommy Robredo en quart de finale à Rio de Janeiro en 2014, c’est face à Rafael Nadal qu’il doit s’illustrer pour une victoire de prestige. « C’est toujours un moment très spécial que d’affronter pareil joueur », partage Pablo la veille de son match. L’année précédente, El Matador avait déjà triomphé face à Andujar en demi-finale du Masters 1000 de Madrid. Le gong de la revanche a sonné ! La nuit est tombée. La terre rouge du court central se soulève dans la lumière des spots durant 2h46 de jeu, à travers une lutte sans relâche pour la victoire. Dans un ultime tie break à couper le souffle, Pablo obtient une balle de match qu’il n’arrive pas à concrétiser. Nadal en ressort vainqueur, 2-6 6-3 7-6(10). Pas de revanche assouvie pour Pablo Andujar, mais un match qui à jamais, restera gravé dans sa mémoire. « Je pense que c’était l’un des meilleurs matchs de ma vie, si ce n’est peut-être le meilleur. »

Loïc Billet

Répondre