Benoît Paire disputera l'Open Sopra Steria de Lyon

Il est l'un des joueurs les plus créatifs du circuit, l'un des plus imprévisibles aussi... Mais un de ceux qu'on aime forcément lorsqu'on prend le temps de le découvrir : Benoît Paire sera présent à Lyon, pour l'Open Sopra Steria, en juin.
Benoît Paire à l'Open Sopra Steria de Lyon

Benoît Paire confirme sa présence à l’Open Sopra Steria de Lyon

Benoît Paire est le premier joueur annoncé à l’Open Sopra Steria de Lyon. Le Français, actuellement 67ème joueur mondial, mais 18ème en 2016, foulera les terres du Tennis Club de Lyon du 10 au 16 juin. 

« Le tennis est un sport qui rend fou et il en est la parfaite illustration. » Ces quelques mots de Lionel Roux résument parfaitement la complexe personnalité du premier joueur annoncé à l’Open Sopra Steria.

Benoît Paire.

Et oui, l’Avignonnais sera l’une des têtes d’affiche du tournoi en juin prochain ! Et, comme le dit Lionel, il y a de fortes chances qu’il anime et détonne dans cette semaine lyonnaise. Par son jeu, d’abord, qui titille parfois le génial et sait « rendre complètement fou son adversaire ». Par son attitude, ensuite, puisqu’en joueur particulièrement sensible, « lui aussi peut devenir fou sur le court et basculer du côté obscur ». Par sa personnalité, enfin, car ce garçon est un modèle de gentillesse et de disponibilité.

Benoît Paire, un modèle de gentillesse et de disponibilité

« C’est ce qui m’avait frappé chez lui », confie Simon Alves, ex-journaliste tennis, qui l’avait suivi en Guadeloupe, en 2013. A l’époque, il avait 23 ans et drainait dans son sillage un véritable vent de fraîcheur. Installé dans le Top 100 depuis un an seulement, il avait remporté le titre au Gosier, dans ce tournoi Challenger 100 000$. « Sa créativité sur le court m’avait bluffé, d’autant qu’on est toujours beaucoup plus près des joueurs sur le circuit Challenger. La lourdeur de son revers, ses amorties à répétition, ses tweeners, ses volées… Et ses pétages de plombs (rires) ! Il avait déjà cassé quelques raquettes, là-bas, mais avait toujours su se reprendre pour s’imposer. »

En-dehors du court, sa disponibilité avait frappé le journaliste : « J’ai vraiment le souvenir d’un mec adorable. On avait eu un entretien d’une heure où il s’était livré à cœur ouvert. On sentait en lui beaucoup de failles, mais surtout beaucoup d’humanité. Cela peut en étonner certains parce que ce n’est pas toujours l’image qu’il renvoie ! Mais si, demain, je devais à nouveau passer une heure avec un joueur, je pencherais pour Benoît. »

« La lourdeur de son revers, ses amorties à répétition… »

Une chose est sûre, Benoît Paire va mener avec brio un plateau de haut-niveau. Aujourd’hui 67ème joueur mondial, il s’est (un peu) calmé, a gagné en maturité et en expérience. 18ème à l’ATP en 2016, il a un titre ATP à son palmarès, mais a disputé au total cinq finales sur le grand circuit, dont une en ATP 500. Benoît a déjà atteint les huitièmes de finale en Grand Chelem, les demi-finales en Masters 1000… et avait honoré avec brio sa première sélection en Coupe Davis l’année dernière.

Un joueur « imprévisible » et « créatif », confirme Lionel, beau à voir glisser sur terre battue… Et qui « ne laisse personne indifférent » !

Benoit Paire à l'Open Sopra Steria

Benoît Paire, un showman apprécié !

Rémi Capber

Répondre