Les Français à l'honneur !

Deux Français titrés et une autre en finale : ce samedi s'est montré généreux pour nos Tricolores !
Tatlot et Marcora en demi-finales de l'Open Sopra Steria de Lyon

Le samedi, c’est presque fini…

Une finale 100% francophone et un titre pour une paire tricolore en double… Un samedi heureux à l’Open Sopra Steria !

Les Français de l’Open Sopra Steria ont été beaucoup plus inspirés que leurs homologues footeux exilés en Russie. C’est d’abord Elliot Benchetrit et Geoffrey Blancaneaux qui, associés en double, ont remporté le titre. Ils affrontaient pourtant les têtes de série numéro quatre, Hsieh et Margaroli. Mais ils ont fait preuve d’une maturité étonnante malgré leurs 19 ans. La solidité et la créativité de Benchetrit associée à l’impressionnante et polyvalente densité du jeu de Blancaneaux leur ont permis de remporter leur premier titre ensemble – le premier en pro dans cette discipline pour l’ami « Geoff ».

Tatlot, c’est dans la tête

C’est ensuite Johan Tatlot qui a ravi le public lyonnais en sortant Roberto Marcora en deux temps : un premier set délicat, marqué par quelques fautes coupables en coup droit – son coup fort. Un deuxième très abouti où il a empêché l’Italien de respirer. La clef ? Son mental. « À ce niveau, tout le monde sait taper la balle, tout le monde sait faire un service, un revers, un coup droit », explique-t-il à sa sortie du court… « Ce sont ces petits détails, dont le mental, qui font la différence. »

Félix, pas tout à fait comme en 2016

Enfin, dans le duel des « Next Gen », Félix Auger-Aliassime n’a pas tremblé pour éliminer Miomir Kecmanovic. Il l’avait déjà battu en finale de l’US Open junior, il y a deux ans, sur le score de 6-3 6-0… L’eau a coulé sous les ponts. Pourtant, Félix se dirigeait tout droit vers une victoire aussi sèche… Oui, mais voilà : le Serbe, touché à l’épaule, s’est mis à lâcher ses coups, passant d’une attitude attentiste à une agressivité dans laquelle il a fait des merveilles. C’est au final au tie-break que les deux se sont départagés. À ce petit jeu-là, l’expérience relative du Canadien a peut-être fait la différence.

On a hâte de voir cette finale Tatlot-Auger-Aliassime !

Tous les résultats de samedi :

Simples – demi-finales
F. Auger-Aliassime (CAN) bat M. Kecmanovic (SRB) 6-2 7-6(6)
[Q] J. Tatlot (FRA) bat [Q] R. Marcora (ITA) 7-6(1) 6-2

Double – finale
WC] E. Benchetrit (FRA) / G. Blancaneaux (FRA) d [4] C. Hsieh (TPE) / L. Margaroli (SUI) 6-3 4-6 10-7

Rémi Capber

Répondre