Le circuit pro fait sa mue

L'Open Sopra Steria de Lyon, catégorisé ATP Challenger 100, est directement impacté par la réforme du circuit professionnel. Explications.
La nouvelle réforme sur le circuit ITF et les ATP Challenger

Réforme du circuit professionnel : les nouveautés !

2019 semble être l’année du changement pour l’ensemble du circuit professionnel. Après la réforme sur l’organisation de la fameuse Coupe Davis qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, c’est désormais au tour du circuit dit « secondaire » de faire sa mue.

Tout d’abord, il est important de préciser que l’arrivée du circuit de transition a pour objectif de mieux répartir les Prize Money, parmi un nombre plus élevé de joueurs professionnels. Grâce à cette réforme, un plus grand nombre de ces derniers pourraient vivre de leur passion. Ce changement de fonctionnement vise également à clarifier la progression des joueurs entre le circuit Junior et le circuit professionnel. Pour justifier cette nouveauté, l’ITF, la Fédération Internationale de Tennis, avance que cette réforme permettra l’éclosion des meilleurs talents.

Tout savoir sur la réforme du circuit pro Challenger et ITF

1/ Le système de classement

Le plus gros changement concerne le système de classement des joueurs professionnels. Cette année, un nouveau classement a en effet fait son arrivée dans le milieu du tennis… On le nomme « classement mondial ITF ». Jusqu’en 2018, l’intégralité des tournois ITF et ATP dotés d’au moins 15 000$ de prix permettait l’attribution de points au classement ATP. Cependant, en 2019, seuls les tournois du circuit ATP, les Challengers et les derniers tours de certains tournois à 25 000 $ permettent le gain de points ATP. Inversement, les tournois à 15 000 et à 25 000 $, ainsi que les qualifications des Challengers, distribueront eux des points pour le classement mondial ITF. Les tournois à 15 000 $ sont quant à eux repositionnés en 2019 sur un troisième circuit… Le circuit de transition.

Tableau des points de classement ATP

Début 2019, les joueurs ont pu bénéficier d’un classement ATP uniquement s’ils ont gagné des points ATP en 2018, dans les tours et tournois qui en offrent en 2019. Les points gagnés dans les autres tournois ont été supprimés du classement ATP et ont été convertis en points pour le classement mondial ITF.

2/ Circuit de transition et tournois du circuit pro 25 000 $

A partir de cette année, les tournois du circuit de transition et les tournois à 25 000 $ du circuit pro se disputeront sur 7 jours uniquement.
Au programme :

  • Deux tours de qualification dans un tableau de 24 joueurs –> 6 qualifiés pour le tableau final.
  • Cinq tours dans le tableau final comportant 32 joueurs.

Les admissions pour la participation à un tournoi du circuit de transition ou à un tournoi à 25 000 $ suivent la même procédure. Tout d’abord, ce sont les joueurs classés à l’ATP qui sont prioritaires pour l’inscription dans ces tournois. Vient ensuite le tour des joueurs classés à l’ITF mondial, suivis des joueurs classés au niveau national. Ces listes d’admissions directes peuvent varier selon les tournois.

Tout savoir sur la réforme du circuit pro Challenger et ITF

Pour chaque tableau final du circuit de transition, jusqu’à cinq places sont réservées aux 100 meilleurs juniors. Petite nuance pour les tournois à 25 000 $ : ces cinq places sont réservées à des joueurs classés au classement mondial ITF. Parallèlement, quatre wildcards sont également délivrées aux joueurs choisis par les tournois.

Tout savoir sur la réforme du circuit pro Challenger et ITF

3/ Le circuit des ATP Challengers

La réforme touche également le circuit des ATP Challengers :

  • Depuis le début d’année, la majorité des Challengers possèdent des tableaux composés de 48 joueurs. Les qualifications de ces tournois ne comportent désormais plus que quatre joueurs, dont trois issus du classement mondial ITF. Elles ne comportent donc qu’un tour, et leurs deux vainqueurs peuvent prendre part au tableau final. Contrairement aux années précédentes, ces phases de qualifications ne se déroulent plus le week-end précédant la compétition, mais bien le lundi, synonyme du début du tournoi.
  • Quatre places sont réservées à des joueurs du classement mondial ITF dans le tableau final (à l’exception des tournois Challenger à 150 000 $).
  • L’intégralité des tournois Challenger prennent désormais en compte l’hébergement. Les joueurs prenant part aux qualifications n’ont donc désormais plus à chercher eux-mêmes un endroit où passer la nuit.
  • Les seize têtes de série n’ont plus à disputer le premier tour et sont automatiquement qualifiées pour le second tour.

La réforme du circuit Challenger

Une réforme qui vient bousculer les habitudes et le quotidien des joueurs, comme des organisateurs. Et qui impacte évidemment l’Open Sopra Steria, comme le confirme Lionel Roux, directeur du tournoi :

« La réforme de l’ATP va impacter le rythme du tournoi. Elle a été conçue afin de professionnaliser encore plus le circuit et de protéger les joueurs. Cela doit leur permettre d’aborder et de planifier plus sereinement leur calendrier. Nous, on va être tout de suite dans le jus ! »

Cédric Desseigne

Répondre