Sondage : plutôt Bourgue ou Félix ?

Alors... Qui est votre favori à la succession de Steve Darcis au palmarès de l'Open Sopra Steria 2017 : Bourgue ou Auger-Aliassime ?
Tirage au sort open sopra steria lyon roux

Sondage – Plutôt Bourgue ou Auger-Aliassime ?

Alors… plutôt Mathias Bourgue ou Felix Auger-Aliassime ? Le jeune ou… l’autre encore plus jeune ? Le Français ou le Canadien ? Dans tous les cas, cette finale s’annonce très disputée…

sondage
Une finale n’est pas un match comme les autres. Combien de joueurs incroyablement performants pendant toute une semaine ont vu leur bras trembler le jour J, à l’heure dite ?… Ce n’est pas Julien Benneteau qui vous dira le contraire, lui qui a perdu 10 finales sur le circuit ATP… en 10 finales jouées.

Mathias Bourgue a l’expérience pour lui

Pour autant, Mathias Bourgue et Felix Auger-Aliassime affichent une telle sérénité qu’on les imagine mal flancher ce dimanche. Évidemment, Mathias partira favori. Il a, pour lui, une expérience déjà conséquente et sait comment remporter une épreuve de ce niveau, vainqueur des tournois 50 000$ de Cherbourg, cette année, et de Blois, en 2015. À l’inverse, pour Felix, ce sera sa toute première finale en Challenger. Mais le Canadien semble tellement faire tout plus vite que les autres, qu’on le verrait sans problème se retrouver avec une coupe entre les mains à la fin de la journée ! Dès lundi, il sera classé au pire 262ème mondial, au mieux 232ème, après avoir débuté le tournoi en 336ème position.

Bourgue, notre petit Français, peut quand même s’appuyer sur un match qu’ils avaient disputé il y a quelques mois sur terre, à Qingdao, qu’il avait remporté 6-3 6-2. Le contexte sera différent aujourd’hui ; mais cela lui donnera peut-être un surplus de confiance !?

Les deux chouchous du public face à face !

Une chose est sûre : les deux ont su s’attirer les faveurs du public : Mathias, par ses prestations impressionnantes – il n’a pas lâché le moindre set depuis le début –, notre plaisir chauvin inévitable de voir un Français performant et son capital sympathie déjà conquis lors de la 1ère édition… Et Felix, parce que ce jeune homme, presque un gamin encore, est aussi un peu chez lui au Tennis Club de Lyon… Il est, en effet, arrivé il y a 13 jours pour s’entraîner avant le tournoi et son sourire, comme sa disponibilité, vont très vite manquer dans les allées du club !

Une finale est toujours un crève-coeur… Celle-ci n’échappera pas à la règle ; mais, face au bonheur de l’un, le malheur de l’autre trouvera consolation dans un avenir qui, gageons-le, s’annonce absolument radieux !

Article écrit par Rémi Capber. 

Répondre