Le fair-play de Wondwosen Ymer !

Après la défaite d'Elias Ymer cet après-midi en finale, son père a réagi… avec beaucoup de fair-play !
Le papa d'Elias Ymer à gauche, un ami du Suédois à droite

Wondwosen Ymer : « On apprend dans la défaite ! »

Après la défaite de son fils Elias cet après-midi face à Corentin Moutet (6-4, 6-4), son père s’est entretenu avec nous. Il a évoqué ce match et les objectifs futur pour son fils !

Pas trop déçu après la défaite de votre fils aujourd’hui ?

Non, vous savez, je crois qu’Elias n’a pas grand chose à se reprocher aujourd’hui, Corentin a très bien joué ! On ne peut pas gagner tous les jours. Parfois, ce n’est pas grave de perdre, on apprend dans la défaite ! Elias va ressortir le positif de ce match et cela l’aidera pour la suite de sa carrière.

On a vu Moutet faire beaucoup d’amorties, cela vous a surpris ?

Corentin utilisait beaucoup cette technique effectivement ! Il a d’ailleurs de très belles amorties, je n’avais jamais vu cela auparavant. A chaque fois, ça frôlait le filet ou la ligne, mais il ne se loupait quasi-jamais et c’était très beau à voir !

Les conditions difficiles de cette semaine ont-elles gênées Elias ?

Non, cela a été pour Elias cette semaine. Il a été chanceux de jouer tout le temps en extérieur, contrairement à Moutet. Mais je dois dire que Moutet a été très fort, que ce soit en intérieur ou en extérieur !

« Je vois Moutet intégrer le Top 50, voire plus, pourquoi pas le Top 20 »

Voyez-vous Corentin comme un futur grand joueur du tennis français ?

Il a tout pour, en tout cas ! Je vois Moutet intégrer le Top 50, voire plus, pourquoi pas le Top 20. Cette victoire de Moutet est belle pour la population française !

Elias va gagner des places au classement ATP, n’est-ce pas ?

Oui, Elias va grimper d’environ 20 places. Il devrait être 126ème ou 127ème demain.

Quel est le programme d’Elias, maintenant ?

Le prochain tournoi pour Elias va être les qualifications à Wimbledon. Il va se reposer la semaine prochaine avant qu’on aille à Londres. Il va donc jouer un petit moment sur gazon, c’est lui qui le voulait. Son frère (Mikaël) va aussi jouer sur gazon. Ils ne joueront malheureusement pas en double ensemble, parce qu’ils n’ont pas le classement pour.

Vous appréciez beaucoup ce tournoi, j’ai l’impression….

Oui, j’adore être ici ! C’est la deuxième fois que je viens en France après être allé à Bordeaux. J’adore Lyon, c’est une ville magnifique, il y a de très beaux parc comme celui de la Tête d’Or… La vie à la française est quelque chose de très agréable. Les gens sont très sympathiques ici et ce Challenger est un très beau tournoi !

Maxime Lazard

Répondre