"Allez les Lyonnais"

Les Français Ugo Blanchet et Kyrian Jacquet se qualifient pour les quarts de finale du tournoi double.
Kyrian Jacquet et Ugo Blanchet

“Allez les Lyonnais !”

Les grands-pères de Kyrian Jacquet et Ugo Blanchet ont donné de la voix, ce mercredi ! Le duo tricolore 100% local s’est imposé 6-2 7-6(7) face à la paire latino-américaine Collarini-Galdos.

Elle doit vous faire plaisir, cette victoire !

Kyrian Jacquet (K.J.) : C’est sûr que ça fait toujours plaisir ! On est venu sur le court sans forcément être favoris, parce qu’on ne fait pas souvent de double et qu’on n’a pas joué très souvent ensemble, mais on a l’avantage de bien se connaître. C’est toujours sympa de repartir avec une victoire, qui plus est avec un pote !

Vous vous connaissez depuis longtemps ?

Ugo Blanchet (U.B.) : Oui, ça commence à faire pas mal d’années (rires). On est tous les deux de la région ! Moi, je suis originaire de l’Ain, mais on s’est souvent croisés sur les tournois et on s’est même entraînés ensemble à la Ligue… Ça nous rappelle un peu les matchs par équipe d’ailleurs, c’est vraiment sympa et on prend beaucoup de plaisir !

Blanchet et Jacquet

Ugo Blanchet et Kyrian Jacquet, un double entre potes !

Kyrian, c’était important pour vous de conserver votre dynamique de victoires en vue du match face à Cuevas en simple ?

K.J. : Et oui, c’est toujours important de gagner, même si une défaite ne m’aurait pas coupé dans mon élan, on retire forcément plus de confiance d’une victoire. Ça va être un gros match, contre Cuevas. Tous les matchs sont intéressants, mais celui-ci, c’est certain, ça va être un bon match. On verra bien demain ; là je vais faire des soins pour me préparer au mieux physiquement.

Quel est votre programme après l’Open Sopra Steria ?

U.B. : Je vais enchaîner plusieurs Futures en simple après ce tournoi. Là, on est invités en double, mais, mon objectif, c’est de participer à ce genre de tournoi en simple. Et, sur le plus long terme, j’espère comme tout le monde atteindre le Top 100.

K.J. : Moi, je vais aviser en fonction de mes résultats ici. Soit je m’accorde une semaine de repos, soit je vais à Grasse (NDLR : un ITF 25 000$) ou à Aix (NDLR : ATP Challenger 125), si j’obtiens des wildcards. J’envisage les choses plutôt au jour le jour, en fonction des tournois et de mes sensations sur le plan physique.

Entretien réalisé par Benjamin Vermersch

Répondre