Auger-Aliassime confirme son statut d'étoile montante !

Félix Auger-Aliassime, le jeune Canadien de 16 ans, a remporté son match face à Grigelis hier soir, accédant ainsi aux quarts de finale.
auger-aliassime open sopra steria 2017

Auger-Aliassime… un pari réussi !

Félix Auger-Aliassime, le jeune Canadien de 16 ans, n’en finit plus d’impressionner. Annoncé comme LA pépite avant le début du tournoi, il a confirmé ce statut lors de ses deux premiers matchs. Entre amorties léchées et coups droits puissants, le benjamin de l’Open Sopra Steria régale depuis le début de la semaine.

Avant même la fin des huitièmes de finale, la wildcard octroyée à Félix Auger-Aliassime est déjà une franche réussite. Après sa victoire face à Nicolas Jarry pour son entrée en lice, le Canadien s’est imposé hier contre le Lituanien Laurynas Grigelis lors d’un match interrompu par la pluie à la fin du premier set. Il a d’abord cédé la première manche à l’issue d’un tie-break plein de rebondissements, 6-7(6), avant de dérouler dans le deuxième set, 6-1. Les spectateurs chauds bouillants du court Sopra Steria ont assisté à une véritable montée en puissance de Félix, qui s’est finalement imposé au bout du suspense 6-7(6) 6-1 6-4 en 2h15.

« J’ai mis un peu de temps à rentrer dans le match, je ne servais pas très bien… Je dirais que je manquais de rigueur, j’avais du mal à mettre de l’intensité. Mais l’interruption m’a été bénéfique ! J’ai su revenir en force car le niveau était très élevé. »

Grace à cette superbe performance contre Grigelis, Félix Auger-Aliassime a totalement conquis le public Français. Comme il le dit si bien : « La France c’est un peu comme ma deuxième maison. » Car, oui, le public est sous le charme… et l’on peut d’ores et déjà affirmé que Lionel Roux a eu le nez creux en lui attribuant une wildcard.

“J’adore rencontrer des jeunes joueurs comme moi !”

Mieux, comme un symbole, l’Open Sopra Steria réserve un quart de finale entre Felix et l’autre « pépite » du tournoi, Casper Ruud, 18 ans, 112ème mondial. Le duel de demain s’annonce serré et ce n’est pas Auger-Aliassime qui dira le contraire, avec la petite touche de sagesse qui le caractérise si bien : « C’est très motivant, j’adore rencontrer des jeunes joueurs comme moi ! Même si je respecte énormément les anciens qui ont été des modèles pour nous tous. »

Article écrit par Hugo Verny.

Répondre