Bourgue sort la tête de série numéro deux

Mathias Bourgue a passé le premier tour de l'Open Sopra Steria en sortant Henri Laaksonen, 138ème mondial, 7-6(6) 1-6 7-5. Une belle victoire pour le finaliste 2017 !

Bourgue : “Ça fait du bien de revenir dans un endroit qu’on aime !”

Quel plaisir de retrouver Mathias Bourgue avec le sourire, sur les courts de l’Open Sopra Steria ! Le Français, finaliste de l’édition 2017, a passé le premier tour avec succès, s’offrant un belle victoire face à Henri Laaksonen, tête de série numéro six, 7-6(6) 1-6 7-5, en 2h24. Il affrontera le jeune Alexei Popyrin, 18 ans, en huitièmes de finale.

Quelles sont tes premières impressions après ce match ?
C’était un match acharné, j’avais un adversaire très dangereux qui tentait beaucoup… Dans la deuxième manche, je me suis un peu senti impuissant, désabusé par moment, parce qu’il réussissait tout… Mais je n’ai rien lâché et j’ai réussi à m’en sortir.

On t’imagine satisfait de ton niveau de jeu, aujourd’hui ?
Ça dépend… J’ai quand même fait un non-match dans le deuxième set, mais je me suis repris dans le troisième en remettant de l’intensité. Il n’est jamais facile de jouer contre un joueur que l’on connaît bien. Henri, je l’avais déjà battu deux fois… Mais bon, dans l’ensemble, oui, je suis satisfait. C’est une victoire qui prouve que le mental est toujours là et qu’il faut s’accrocher !

“Et j’aime énormément la ville, Lyon, l’ambiance”

Ça fait du bien au moral de revenir sur un tournoi où tu as eu de bons résultats par le passé ?
Ce qui fait du bien, c’est de revenir dans un endroit qu’on aime. Et j’aime énormément la ville, Lyon, l’ambiance… Lionel (Roux, le directeur du tournoi) met tout en œuvre pour qu’on se sente très bien, il est toujours à nos petits soins. Les conditions sont vraiment super !

Tu as eu des résultats en dents de scie depuis ton précédent passage à Lyon (12 victoires seulement en 31 matchs entre juillet 2017 et début mars 2018)… Comment tu vis la chose ?
En sortant de l’Open Sopra Steria, l’an dernier, je cherchais à intégrer le Top 100, je n’en étais pas si loin… Mais je me suis blessé plusieurs semaines et ça m’a coupé dans mon élan. Je ne pensais pas, mais ça m’a vraiment touché, c’était un peu la première fois que je me blessais comme ça. Ce n’était vraiment pas une période facile… Ça a été compliqué de repartir en janvier, mais bon… J’ai pas trop le choix, il faut aller combat, parce qu’il y a des points à défendre (rires) !

Rémi Capber

Répondre