Corentin Moutet, le diamant brut

Avec Corentin Moutet, c'est un joueur français extraordinairement prometteur que vous pourrez découvrir à Lyon, pour l'Open Sopra Steria.
moutet open sopra steria lyon

Avec Corentin Moutet, un diamant brut en terres lyonnaises

Corentin Moutet : ce nom ne vous dit peut-être rien et, pourtant, il risque d’animer l’actualité tennistique française dans les prochaines années. Ce jeune joueur de 18 ans est, en effet, l’un des grands espoirs tricolores. Et vous aurez l’occasion de le découvrir à l’Open Sopra Steria !

Je suis… considéré comme l’un des plus grands talents de ma génération, champion de France dans absolument toutes les catégories d’âge depuis que j’ai 12 ans, aujourd’hui classé 348ème mondial à seulement 18 ans, doté d’un caractère volcanique et d’une main d’ores-et-déjà magique… Je suis, je suis ? Corentin Moutet ! Et oui, ce jeune homme épatant, qui a battu pour la première fois de sa jeune carrière, en mai, un adversaire classé parmi les 70 meilleurs au monde – Malek Jaziri -, a reçu une invitation pour cet Open Sopra Steria. Il aura l’occasion de se montrer entre Rhône et Saône après avoir disputé, cette semaine, Roland-Garros Junior.


À 16 ans, en 2015, Corentin Moutet, en jaune et au service dans la vidéo, avait déjà une sacrée main…

“Moutet ? Un gaucher spectaculaire, qui a une patte formidable !”

Vous ne le connaissez pas ? Rémi Bourrières, rédacteur en chef adjoint à Tennis Magazine, vous en dresse un portrait alléchant : « Corentin Moutet, c’est un garçon qui est extrêmement doué techniquement. Un gaucher spectaculaire, qui a une patte formidable, capable de faire un peu tout sur le court, amorties, chops… Et, surtout, revers à deux mains. C’est vraiment son point fort. Son revers, il le fait dans toutes les positions, à toutes les hauteurs de balles, et il est capable de le frapper sauté un peu à la Marcelo Rios. »


Corentin a de la main, comme on dit, sur le court et devant son piano !

Travailler le corps… et l’esprit !

Certes, il est aussi connu pour ses raquettes cassées, mais c’est un souci qu’il travaille à régler au quotidien avec son entourage. La motivation, la concentration, la gestion du regard des autres, jamais facile lorsqu’on a 18 ans… et la régularité. « C’est vraiment ma constance que je dois travailler », reconnaissait Corentin dernièrement, dans les colonnes de Tennis Magazine. « D’un jour à l’autre, je peux jouer très bien… comme très mal. » Enfin, pour Rémi Bourrières, son avenir passe également par une évolution physique : « Il doit encore s’endurcir, gagner en puissance, parce qu’il est un peu fluet. Solidifier son coup droit également… mais il a franchement un jeu sympa. »

Le mot de la fin, Rémi ? « C’est une personnalité atypique, un écorché vif, hyper émotif et très intelligent. » Régalez-vous !

Article écrit par Rémi Capber

Répondre