Ernests Gulbis, coup de folie sur l'Open Sopra Steria

Ernests Gulbis fait partie des inscrits à l'Open Sopra Steria de Lyon. Le Letton, ex-Top 10, est à la recherche de son meilleur niveau !
Gulbis Open Sopra Steria Lyon 1

À Lyon, le facteur X, c’est… Ernests Gulbis !

Sauf imprévu – et ils sont récurrents avec ce garçon ! -, Ernests Gulbis devrait être présent à l’Open Sopra Steria de Lyon. Le Letton a décidé de faire parler la poudre sur les courts du Tennis Club de Lyon… et retrouver, espérons-le, le niveau de jeu extraordinaire qu’il affichait il y a quelques années.

Considéré par ses pairs comme l’un des joueurs les plus talentueux du circuit, Ernests Gulbis est surtout un garçon qui ne peut laisser personne indifférent. « C’est un joueur très fantasque, complètement atypique », expliquait au Monde Patrice Hagelauer, alors Directeur Technique National, en 2013. « Il possède un talent vraiment incroyable. » Pour preuve, Gulbis compte à son palmarès six titres sur le circuit ATP et un tableau de chasse digne des plus grands : il a battu Federer deux fois, Tsonga, trois, mais aussi Murray, Djokovic ou Del Potro.

Gulbis, des soucis physiques et une chute au classement

Son talent, Ernests ne l’a jamais aussi bien exprimé qu’en 2014. Cette année-là, le Letton à l’improbable coup droit albatros se hisse en demi-finale de Roland-Garros, ne s’inclinant que face à Novak Djokovic. Avec, à la clef, le meilleur classement de sa carrière : numéro 10 mondial ! Connu pour son jeu spectaculaire, son franc-parler et son tempérament parfois sulfureux, il n’a pas réussi à surfer sur cette belle réussite, victime de pépins physiques fréquents qui expliquent sa chute au classement.

Son objectif en 2017 ? Se relancer pour retrouver les sommets. Cela passera, qui sait, par un titre à l’Open Sopra Steria ! Ça pourrait le réjouir… un temps seulement. « Je ne suis pas un obsédé du tennis », répète-t-il souvent. « Il y a autre chose dans la vie. » Sacré personnage !

“C’est décourageant quand tu vois ton classement… Tu n’as pas envie d’être à ce rang-là, mais ce n’est pas une tragédie. La chose la plus importante pour un homme ou une femme, c’est de trouver son amour véritable et son compagnon pour le reste de sa vie. Le mariage est au-dessus de tout. Je suis vraiment heureux, vraiment en paix avec moi-même.”
Conférence de presse post-Roland-Garros : Ernests Gulbis, l’enfant terrible au cœur tendre, s’est visiblement rangé…

Article écrit par Hugo Verny

Répondre