Holger Rune, la pépite venue du Nord !

Holger Rune est le benjamin de l'Open Sopra Steria 2021. Et l'une des grandes pépites du tennis mondial !
Holger Rune à l'Open Sopra Steria de Lyon

Holger Rune, la pépite venue du Nord !

Il est LA pépite à découvrir : Holger Rune, un jeune Danois de 18 ans, dispute cette année l’Open Sopra Steria de Lyon. Numéro un mondial Junior, il surfe sur une dynamique formidable depuis quelques semaines. Un futur numéro un ? Seul l’avenir le dira !

« Il est impressionnant. » Lionel Roux le dit bien en quelques mots : Holger Rune a beau n’avoir que 18 ans et un petit mois, il a déjà l’étoffe d’un futur grand. « Tout le monde m’en parle beaucoup depuis un moment. J’attends de le voir jouer en vrai, mais ça promet ! Il le confirme d’ailleurs avec ses récentes performances. » Titré ce dimanche à Biella, un ATP Challenger 80, Rune sortait d’une finale dans un ATP Challenger 50 la semaine d’avant… Cette année, il a même fait ses premiers pas sur le circuit ATP. Et quels pas ! A l’ATP 250 de Santiago, début mars, il avait gagné ses trois matchs de qualifications avant d’atteindre les quarts de finale en sortant, au passage, un certain Benoît Paire.

« On peut réaliser tout ce qu’on veut si on le veut vraiment ! »

« Ce que j’apprécie chez lui », continue Lionel, « c’est aussi qu’il a un sacré entourage. Il est très suivi par sa maman et vraiment bien accompagné. » La pépite danoise semblait le confirmer il y a quelques mois, dans une interview pour Sportskeeda : « Plus jeune, les gens disaient souvent : « Mais il doit aller à l’école ! Il ne peut pas vivre de son tennis ! » Mes parents leur répondaient toujours : « Bien sûr qu’il peut le faire. » Ils croient vraiment que l’on peut réaliser tout ce qu’on veut si on le veut vraiment, si on est passionné, si on travaille comme un fou. »

Des principes qui accompagnent sa formidable progression : Holger Vitus Nodskov Rune est actuellement 236ème mondial, alors qu’il pointait au 827ème rang il y a un an, à l’arrivée de la pandémie. Il est tout simplement le deuxième joueur le mieux classé au monde parmi les garçons de moins de 19 ans ! Mieux, alors qu’il a disputé son dernier tournoi Junior en octobre 2019, remportant alors le Masters de la catégorie, il est toujours numéro un mondial Junior. Cette année-là, il avait gagné Roland-Garros. Et était devenu, à 16 et un mois, le plus jeune vainqueur du tournoi depuis deux décennies.

Plus jeune vainqueur de Roland-Garros Junior depuis 20 ans

« Je me suis toujours très bien senti en France », explique ce natif de Gentofte, dans la banlieue de Copenhague. « Ce sont des gens passionnés de tennis. C’est peut-être pour cela que j’ai gagné de nombreux tournois en France. » Autant dire qu’il devrait être à l’aise au Tennis Club de Lyon ! D’autant qu’il a « d’énormes qualités sur terre battue », confie Lionel Roux. « Il est très, très solide sur cette surface. » Depuis un an, il a d’ailleurs gagné 72% de ses matchs sur l’ocre… Lui refuse l’amour exclusif, affirmant apprécier toutes les surfaces. Ce qu’il aime avant tout ? Jouer. « J’adore taper des coups droits, c’est un coup qui me procure une sensation hyper satisfaisante. Mais, en fond de court, mon revers m’a aussi sauvé de nombreuses fois… A tel point que je commence à aimer ça, alors que ce n’était pas vraiment le cas il y a quelques années. »

Une polyvalence propre à l’emmener vers les sommets ? « La pression vient avec les rêves. Elle est là, elle reste, on doit l’affronter seul. Mais je n’en ai pas peur. »

Répondre