Focus sur 3 jeunes Français...

Corentin Moutet, Corentin Denolly et Antoine Cornut-Chauvinc sont tous jeunes et talentueux. Portrait de ces trois garçons qui disputeront l'Open Sopra Steria 2019.
Corentin Moutet, déjà présent à l'Open Sopra Steria de Lyon en 2017 et 2018

La France a un incroyable talent

A l’image de Félix Auger-Aliassime, l’Open Sopra Steria 2019 accueille comme tous les ans son lot de jeunes joueurs prometteurs. Découvrez trois jeunes pousses françaises qui incarnent, à leur manière, la relève du tennis tricolore.

Corentin Moutet, la patte de l’artiste

Né le 19 avril 1999 (20 ans)
Français – Gaucher
117ème au 21/05/19
Meilleur classement : 105ème en septembre 2018
Titres en ATP Chall./ITF : 8 (13 finales)

Il est l’un des cadets de l’Open Sopra Steria 2019, un joueur en vogue et un espoir du tennis français. « Je n’aime pas ce mot, ça évoque l’idée d’un truc qui finit par se briser », répond Corentin lorsqu’on le qualifie de « grand espoir français ». N’empêche que les résultats parlent d’eux-mêmes. Il pointe actuellement à la 10ème place du classement qualificatif pour les Next Gen ATP Finals 2019 et a récemment remporté l’ATP Challenger de Chennai. 105ème en septembre 2018, Corentin Moutet continue à tendre le bras à la conquête du Top 100. « Il fait toujours partie de ces espoirs français à fort potentiel », confirme Lionel Roux. « Pour lui, c’est le moment. Il a gagné en maturité, il est moins tout fou… Avec son joli bras, il est capable de très belles choses. » Il lui faudra éviter la guigne qui l’avait contraint à défier Félix Auger-Aliassime dès le premier tour l’année dernière… Et jouer libéré, comme il l’avait fait à Roland-Garros lorsqu’il avait battu Ivo Karlovic en trois sets. « La vie est parfois formidable », avait-il souri de sa victoire… On attend d’autres sourires cette semaine, Corentin !

Corentin Denolly, le talent dauphinois 

Né le 06 juin 1997 (21 ans)
Français – Gaucher
429ème au 21/05/19
Meilleur classement : 355ème en décembre 2018
Titres en ATP Chall./ITF : 6 (16 finales)

Ils sont deux Corentin, mais un seul est un voisin de l’étape… Corentin Denolly ! Celui qui a longtemps été licencié au TC Pont-Evêque, en Isère, revient à l’Open Sopra Steria au bénéfice de sa sixième place au classement ITF – issu de la réforme du circuit secondaire. Longtemps habitué du circuit Futures avec pas moins de 16 finales au compteur, il tarde un peu à faire la transition avec les ATP Challengers… Mais il avait montré de très belles qualités chez les Juniors avec une demi-finale à Roland-Garros et une troisième place mondiale en 2015. « Forcement, dans des périodes un peu délicates où l’on ne va pas au mieux, c’est toujours agréable de repenser à l’époque où les choses marchaient bien. Ça m’a aidé. Aujourd’hui, il y a eu beaucoup de joie et de bonheur », expliquait-t-il à l’heure d’accéder au dernier carré du Grand Chelem parisien. C’est sans parler de sa dynamique actuelle : il sort d’une victoire sur le 142ème mondial et a remporté 20 de ses 25 derniers matchs. A découvrir !

Antoine Cornut-Chauvinc, l’enfant du pays

Né le 07 juillet 2000 (18 ans)
Français – Droitier
430ème au 21/05/19
Meilleur classement : 429ème en juin 2019
Titres en ATP Chall./ITF : 0 (2 finales)

« J’ai toujours dans l’idée de donner des wildcards à des jeunes pousses, notamment françaises. Alors Antoine, c’est un peu l’évidence… », explique Lionel Roux. « Il joue bien, c’est un enfant du club, il a passé un tour en qualifications de Roland-Garros… Il progresse et il mérite d’être récompensé. » Le jeune joueur de 18 ans, originaire de Villeurbanne, est une tête bien connue du Tennis Club de Lyon. L’enfant du club n’avait d’ailleurs que 16 ans pour ses débuts à l’Open Sopra Steria. Souvenez-vous c’était en 2017… -2/6, il avait arraché un set à Tristan Lamasine, alors 212ème mondial, au premier tour des qualifications. « Antoine, il a de belles qualités, je trouve, c’est un vrai travailleur qui évolue à son rythme. Certains jeunes brûlent les étapes. D’autres, comme lui, progressent sereinement et passent les paliers les uns après les autres. » Lui qui était classé au-delà de la 1000ème place mondiale il y a un an devrait pouvoir montrer toute l’étendue de ses progrès !

cornut-chauvinc open sopra steria lyon

En 2017, Antoine Cornut-Chavinc, alors 16 ans, -2/6, avait tenu la dragée haute au 212ème joueur mondial…

Loïc Billet

 

Répondre