Maxime Chazal : "Je me sens bien, j'ai des bonnes sensations"

Maxime Chazal se qualifie pour les quarts de finale de l'Open Sopra Steria, après avoir battu Arthur De Greef 4-6 6-2 6-1.
chazal open sopra steria lyon

Maxime Chazal : “J’ai un jour de repos… Je vais en profiter au maximum !”

Le Français de 24 ans Maxime Chazal, 383ème mondial, signe la grosse performance du jour. Il a vaincu le Belge Arthur De Greef, classé 117ème mondial… soit 266 rangs devant lui ! Sous un soleil de plomb, Maxime a d’abord cédé le premier set à son adversaire, avant de dérouler. Résultat final : 4-6 6-2 6-1 ! Cette performance est d’autant plus impressionnante quand on sait que Maxime a disputé son cinquième match consécutif, sans aucun jour pour se reposer. Après cette belle victoire, Chazal peut savourer…

Comment te sens-tu après cette cinquième victoire en autant de jours ?
Je me sens bien, j’ai de bonnes sensations depuis le début. Il faut que ça continue ! En qualifications, j’ai eu un peu de chance au deuxième tour avec l’abandon de mon adversaire en cours de match. Ça m’a permis de ne pas trop puiser dans mes ressources. Demain, j’ai un jour de repos… Je vais en profiter au maximum (rires) !

Sur le match en lui-même, tu perds le premier set avant de dérouler dans les deux suivants… Qu’est-ce que tu as changé pour parvenir à renverser la situation ?
J’ai plutôt bien commencé… Mais De Greef a quand même de la bouteille, il a fait de bons résultats cette année. À la fin du set, il a vraiment été très solide. Je me suis un peu excité et ça lui a permis de passer devant. Je savais que si je continuais à être trop tendre, ça allait être compliqué. Il était plus solide que moi physiquement, donc, ma seule chance, c’était d’être plus agressif, d’avancer dans le court et d’essayer de sortir quelques gros coups (rires) ! Je suis plutôt heureux d’avoir réussi à conclure en évitant de faire trop de fautes… C’est top.

“Demain j’ai un jour de repos… Je vais en profiter au maximum (rires)  !”

Physiquement, comment tu te sens après avoir enchaîné ces cinq matchs sous le cagnard ?
Plutôt bien ! Bon, je l’avoue, je ne pourrais pas jouer un sixième match dès cet après-midi (rires)…Là, je vais aller prendre une douche et me ressourcer tranquillement, avant de retourner à l’entraînement demain.

C’est important d’avoir sa routine quand on sait qu’on doit jouer tous les jours dans des conditions de chaleur difficiles ?
Oui, c’est très important. C’est ce qui me permet de ne pas trop penser aux conditions extérieures et de pouvoir me donner à 100% sur les matchs.

En quarts de finale, tu vas affronter un autre Français, Mathias Bourgue…
Mathias joue très, très bien sur terre, il est en forme et il a l’habitude des Challengers… Il faudra être solide !

Article écrit par Hugo Verny.

Répondre