Rudolf Molleker se hisse en huitièmes de finale !

Victorieux face à Cornut-Chauvinc, Rudy Molleker se qualifie pour le prochain tour.
Rudolf Molleker à l'Open Sopra Steria

Rudolf Molleker : « J’espère être le prochain Félix ! »

Vainqueur 6-1, 6-3 face à Antoine Cornut-Chauvinc, le gamin du club, Rudy entame parfaitement cette semaine lyonnaise. Il est désormais en huitièmes de finale, pleins d’ambitions !

Satisfait de ta prestation du jour ? Jamais facile face à un joueur qui joue à la maison, j’imagine….

Oui, plutôt satisfait du jeu que j’ai pu proposer aujourd’hui. Ce n’est jamais facile d’entamer son tournoi face à quelqu’un qui joue chez lui. Je suis arrivé lundi donc je n’ai pas eu trop le temps de m’entraîner et me mettre à l’aise avec ces terrains.

Ton objectif sur cette semaine lyonnaise ?

Ayant joué une finale ce week-end à Poznan, j’étais censé faire les qualifications sur l’ATP 250 de Stuttgart mais j’ai finalement pu avoir une place de « Special Exempt » ici. Je suis très heureux d’être là, sur un tournoi de terre-battue, qui est ma surface favorite.

C’est ta première fois ici à Lyon…

Oui, tout à fait, j’ai entendu dire que le tournoi était très beau. Je sais que Félix (Auger-Aliassime) a gagné les deux derniers, et on voit où il en est maintenant !

“Je pense que je peux progresser partout !”

Tu espères pouvoir prendre la relève ?

J’espère être le prochain Félix, pourquoi pas, oui (rires) !

Tu es encore très jeune, dans quels domaines souhaites-tu progresser ?

Je pense que je peux progresser partout, je suis jeune et j’ai encore énormément de choses à améliorer : des petites comme des grandes. L’académie Mourataglou m’aide beaucoup, l’équipe qui travaille avec moi fait vraiment du bon boulot.

Quels sont tes objectifs pour cette fin de saison 2019 ?

Le mieux serait d’intégrer le top 100 à la fin de cette année ! Pourquoi pas jouer l’US Open si possible, mais il y a encore un long chemin à parcourir. Je vais faire de mon mieux, bien travailler et les résultats viendront par eux-mêmes !

Beaucoup te voient comme le futur Boris Becker, que réponds-tu à cela ?

Je ne sais pas… j’espère ! Mais je pense qu’il y a déjà Sacha (Zverev) avant moi et après peut-être moi, on verra bien ce que l’avenir nous réserve.

Maxime Lazard

Répondre