Tatlot en marathonien !

Quatre journées bien remplies : Johan Tatlot vit cet Open Sopra Steria de façon plutôt intense… Après avoir gagné ses trois matchs de qualifications, il a passé le premier tour aujourd'hui.
Tatlot à l'Open Sopra Steria de Lyon

Un vrai marathonien !

Johan Tatlot s’est qualifié pour le deuxième tour de l’Open Sopra Steria en venant à bout d’Elliot Benchetrit, invité par l’organisation. Une victoire 7-5 6-4 en 1h42 qui lui permet d’affronter Daniel Elahi Galan pour une place en quarts de finale.

“Je tiens particulièrement à remercier les kinés qui m’ont bien aidé dans ma récupération. Sans eux ce n’aurait sûrement pas été le même match aujourd’hui.” Si Johan Tatlot le dit, croyez-nous, on peut lui faire confiance… Car le Français de 22 ans a joué les marathoniens ces quatre derniers jours.

“Les kinés qui m’ont bien aidé dans ma récupération”

Engagé dans les qualifications de l’Open Sopra Steria, il a déjà passé 6h30 sur le court. Une victoire 6-1 6-2 samedi, suivie d’un succès 6-4 6-1 dimanche, puis, surtout, une victoire ultra accrochée au troisième tour des qualifs, hier, face à Jordi Samper-Montana, 6-3 1-6 7-6(5). Alors, forcément, à l’attaque de son premier match du tableau final contre la wildcard Elliot Benchetrit, Johan Tatlot devait avoir les jambes un peu lourdes.

Mais les kinés, donc, l’ont bien retapé. Et il a su se sortir du piège que lui tendait son adversaire de 19 ans, s’imposant 7-5 6-4. “Je suis satisfait de mon match, ce n’était pas facile, loin de là, surtout le premier set qui a duré très longtemps… Très heureux de m’en être sorti aujourd’hui, car c’était un joueur redoutable.” Il faut dire que les deux garçons sont assez proches au classement : Tatlot est 328ème mondial, Benchetrit 321ème. Surtout, ce dernier sort d’un Roland-Garros où il a pris un set à Gaël Monfils.

“Mon objectif ? Aller le plus loin possible, évidemment !”

Un bon succès pour Johan Tatlot qui lui ouvre les portes des huitièmes de finale, où il affrontera le Colombien Daniel Elahi Galan. De quoi viser plus loin ? “Je vais prendre match par match. Mais mon objectif est bien évidemment d’aller le plus loin possible.” Ne pas vendre la peau de l’ours… Mais on a tous, dans un coin de notre tête, un potentiel quart de finale face à Pablo Andujar…

Rémi Capber

Répondre