Rencontre avec Yann Cucherat, Adjoint aux Sports à la Ville de Lyon

Yann Cucherat, Adjoint aux Sports à la Ville, détaille les raisons qui poussent cette dernière à soutenir l'Open Sopra Steria...
Yann Cucherat, Adjoint aux Sports à la Ville de Lyon (crédit photo : Muriel Chaulet)

Yann Cucherat : « Le sport contribue au rayonnement de notre cité »

Fidèle soutien de l’Open Sopra Steria, la Ville de Lyon contribue au développement de la pratique sportive. Entretien avec Yann Cucherat, Adjoint aux Sports.

L’Open Sopra Steria revendique son identité lyonnaise pour mieux s’exporter au-delà de ses frontières… Cela doit vous parler !

Effectivement, car la Ville de Lyon est reconnue dans le monde entier. C’est l’une des villes où il fait mieux vivre, l’une des destinations privilégiées par nos voisins européens pour les séjours courts, une capitale de la gastronomie, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 20 ans, une des villes les mieux éclairées au monde, ce qui relève l’ensemble du tableau pour ne rien gâcher… La Fête des Lumières est un véritable label mondial, un événement unique… Les candidatures sportives de renom s’accumulent : Masters d’athlétisme 2015, EURO 2016, finale de l’Europa League, demi-finale de TOP 14 et, cette année, le clou du clou, les deux demi-finales de la Coupe du Monde féminine de football, et la finale…

Lyon, soutien de l'Open Sopra Steria depuis 2016.

Si vous décrochez toutes ces candidatures, ce n’est pas un hasard…

Oui, la qualité de nos infrastructures et les projets de nos acteurs sportifs incontournables y sont évidemment pour beaucoup. Mais l’attractivité exceptionnelle de notre ville va de pair avec ce succès. Et, inversement, le sport contribue au rayonnement de notre cité. Surtout à travers les victoires. Enfin, la ville des Frères Lumières et de l’invention du cinéma entraîne effectivement avec elle tout un cortège de bonhommie qui se marie aux plaisirs de la table, ce qu’on y boit… Et, de ce point de vue-là, le parrain préféré de l’Open Sopra Steria, Mica Llodra, n’a rien à nous apprendre – et je sais de quoi je parle (rires)… J’ai parfois eu mal aux cheveux dans son sillon !

“Lyon, sanctuaire d’une victoire mythique en Coupe Davis !”

L’Open Sopra Steria est un tournoi qui veut être orienté vers l’innovation. C’est une démarche dans laquelle la Ville se retrouve, comme le développement de l’appli enform@lyon, innovante, et d’autres projets semblent le confirmer ?
Complètement. En fait, aujourd’hui, lorsque vous créez une application, vous n’inventez plus rien ! Tout a déjà été fait… La chance, c’est que « rien ne se perd, tout se transforme »… Ce qui fait vraiment une recette à succès, ce sont les ingrédients qu’on y met, l’alchimie avec laquelle on les superpose. Enform@Lyon, c’est un outil performant, mais également des contenus travaillés et validés par les meilleurs (Ligue Auvergne Rhône-Alpes d’Athlétisme pour le contenu sportif/Musées Gadagne pour le versant patrimonial…), le tout au service d’un relooking du territoire, soucieux de préserver le paysage urbain, tout en y apportant de nouvelles possibilités – l’implantation d’agrès sportifs spécifiques –, en optimisant son utilité… Et enfin, des actions de terrains, multiples et variées, de sorte à faire vivre l’application à l’année.

L’innovation dans le sport, ce sera justement le sujet d’un salon à venir…

Oui, cette année, nous aurons aussi le plaisir de recevoir Sport Unlimitech, le projet de Fred Michalak, qui s’implantera les 19, 20 et 21 septembre prochain sur le site du Matmut Stadium de Gerland. Il s’agit d’un salon grand public de l’innovation sportive avec 150 exposants, des espaces de networking/hospitalités, un stade pour accueillir une compétition de e-sport, un espace de débat/conférence… Ce premier salon dédié au sport innovant a retenu toute l’attention de la Ville de Lyon, cette manifestation offrant une opportunité de valoriser le dynamisme entrepreneurial et associatif du secteur. Au cœur des problématiques actuelles, le salon évoquera les nouvelles infrastructures du sport, les questions de l’équipement et du digital, mais également d’innovation sociale (en rapport avec les politiques du handicap dans le sport) et de sport santé.

“Lyon se pose ouvertement comme une terre d’accueil pour les JO 2024”

Lyon, une ville sportive : un partenariat logique avec l'Open Sopra Steria !Quels sont les projets et chantiers de la Ville en matière de sport à l’heure actuelle ?

Assurer la pérennité du dispositif Trait d’Union, qui offre de nouvelles perspectives au tissu associatif sportif local amateur, très dense (550 associations), avec l’aide de nos partenaires professionnels incontournables : l’OL, LYON ASVEL FEMININ et le LOU. Concrétiser le projet de cours d’école sportive qui sera testée à la rentrée scolaire dans l’établissement des Gémeaux dans le 5ème arrondissement, car la jeunesse est le vivier de nos futurs champions, qui vont bénéficier de l’aura des JO 2024.

Les JO, justement… Un objectif important !

Bien entendu ! Lyon, qui continue à engranger les événements de renoms à la portée internationale, se pose ouvertement comme une terre d’accueil pour les équipes et les délégations de toutes disciplines et de tous horizons, en offrant la possibilité de peaufiner une préparation à 2h de Paris, dans un cadre moins exposé, et tout aussi attrayant.

A titre personnel, cela doit vous ravir de voir le tennis revivre à Lyon !

Lyon est quand même le sanctuaire d’une victoire mythique en Coupe Davis contre les américains en 1991 ! On se souvient de l’anecdote qui dit que les joueurs U.S. demandaient de la mayonnaise et du ketchup chez Bocuse pour agrémenter leur repas… Gamin, j’ai été marqué par ces événements, comme le Grand Prix de Tennis de Lyon, créé par Gilles Moretton… Alors, oui, il fallait contenter l’énorme vivier de passionnés qui peuplent notre territoire en prenant grand soin de l’Open Sopra Steria, qui était venu se positionner tôt et dégageait un esprit familial, humble, et dévoué, qui m’a tout de suite parlé. Soutenir ce tournoi représente le retour en force du tennis à Lyon, rien de moins, et on voit aujourd’hui vers quels sommets événementiels de la discipline cela nous mène ! Sans compter que le but du tournoi est de révéler les pépites de demain, et que c’est plutôt, très largement réussi…

Répondre