Robin Söderling confiant pour Ymer

Elias Ymer est coaché par Robin Söderling. Ce dernier le verrait bien atteindre le Top 100 dans les semaines qui viennent...
Ymer Soderling

Ymer l’a dans le 100 !

Comme l’année dernière, le Suédois Elias Ymer s’est inscrit à l’Open Sopra Steria de Lyon. Ce garçon de 22 ans est entraîné par un nom bien connu du public français, qui détaille les objectifs de son poulain… Explications.

Tout le monde ne le sait pas, mais Elias Ymer, inscrit dans le tableau de l’Open Sopra Steria, est coaché par Robin Söderling. Alors quoi de mieux pour apprendre à connaître ce jeune Suédois de 22 ans que de lire ce qu’en dit son illustre aîné ? Dans une interview pour Eurosport, Robin s’est confié sur le futur et les objectifs qu’ils ont ensemble :

“Il regarde vers le haut. Notre but, c’est qu’il rentre parmi les 100 meilleurs joueurs du monde. Il en a clairement la capacité. Ce qui lui manque encore, c’est la constance et cette faculté qu’ont les grands joueurs à gagner même lorsqu’ils jouent mal.”

De très bons résultats fin 2017

Elias n’en est pas encore là, même s’il a montré de très belles choses cette année. Actuellement 122ème joueur mondial, il alterne entre circuit Challenger et qualifications du circuit ATP. Avec de belles réussites : il a dernièrement été demi-finaliste à l’ATP Challenger 127 000€ d’Aix-en-Provence, une grosse perf ; et a pu jouer les premiers tours de l’Open d’Australie et de l’ATP 250 d’Istanbul après être sorti des qualifs. Cette idée qu’il serait en train de passer un cap pointait déjà le bout de son nez fin 2017 puisqu’en octobre, il avait atteint les huitièmes de finale de l’ATP 250 de Stockholm et remporté l’ATP Challenger 85 000€ de Mouilleron-le-Captif.

“C’est le rêve de tout le monde”

“Quand on a commencé notre collaboration, il était 280ème au classement”, détaille Söderling. “Il a vécu une année un peu difficile, mais il joue désormais du très bon tennis et se maintient aux portes du Top 100.” Pourquoi cet objectif des 100 ? “C’est le rêve de tout le monde, ça l’était pour moi aussi… Je ne sais pas forcément pourquoi, mais, ce cap des 100, c’est devenu une référence dans le tennis. C’est le cas d’Elias et il est vraiment concentré sur ce but.”

Peut-il y parvenir ? L’ancien bourreau de Rafael Nadal à Roland-Garros en est convaincu. “Oui, il en est capable, sans aucun doute. Il l’a dans sa raquette. Maintenant, ce qu’il parvient à faire certaines semaines où il se sent bien, il doit le réussir tout au long de l’année.” Cela commence par un bon Roland-Garros où Ymer va tenter d’aller chercher sa place dans le tableau final !

Rémi Capber

Répondre